Actualités

Partager sur :

Egalité Femmes / Hommes

31 mai 2024 Dossiers
Publié par Bernard GIRAUDET
Vue 112 fois

Voilà un accord relatif à l'égalité professionnelle et la suppression des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes dans la branche métallurgie.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, le marché du travail s’est fortement féminisé.

Les femmes représentent environ 48% de la population active française.

En 2022, le taux d'activité des femmes âgées de 15 à 64 ans, en emploi ou au chômage, est de 70,7%, quand celui des hommes est de 76,6% .

Depuis 1975, les femmes sont de plus en plus présentes sur le marché du travail, quels que soient le nombre et l’âge des enfants.

Pourtant, la situation des femmes sur le marché de l’emploi reste plus fragile que celle des hommes : les femmes travaillent plus souvent à temps partiel, occupent plus souvent des emplois à bas salaires et quand elles parviennent à accéder aux professions supérieures, les femmes continuent à se heurter à un plafond de verre qui leur interdit les fonctions dirigeantes. 

Les écarts relatifs de revenu salarial annuel moyen entre hommes et femmes sont en 2019 et selon le diplôme de :

  • 28,5% (pas de diplôme)
  • 26% (inférieur au bac) 
  • 22,9% (bac à bac +2) 
  • 30,7% (bac +3 ou plus)

Pour encore atténuer de telles différences, L’UIMM, la CFDT, la CFE-CGC et FO ont signé mercredi 24 avril 2024 un accord sur l’égalité professionnelle et pour supprimer les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes, qui succède à celui signé le 8 avril 2014.

Découvrir le document de l'IUMM

 




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.