Actualités

Partager sur :
10 décembre 2020
ENISE

La bibliothèque et les archives

Vue 461 fois

Marie-Pierre Redon, que vous connaissez bien sûr, la bibliothécaire à l'ENISE depuis 1983 nous informe que les rapports de stage depuis 1983 ont été déposé aux archives départementales de la Loire.

Je vous laisse découvrir l'article de Marie-Pierre Redon.

En 2020, la Bibliothèque de l’ENISE a versé aux Archives Départementales 4 mètres linéaires  de rapports de stages et PFE non confidentiels effectués entre 1983 et 2009 dans des entreprises et collectivités ligériennes.

La mise en valeur de ces documents rend également justice au maillage tissé tout au long de ces années entre l’ENISE et le milieu industriel stéphanois. Certains étudiants ont parfois été embauchés dans l’entreprise dans laquelle ils avaient effectué leur stage ; certains d’entre vous ont peut-être à leur tour pris un stagiaire ENISE.

Ces dépôts font partie de la mémoire de notre région.

Ces documents sont consultables sur place aux AD selon conditions et re-communicables  en cas de besoin.

S’il revient à chaque service d’archiver ses propres documents, papier et numériques et d’accomplir cette tâche ingrate, peu de personnes se bousculent pour la mener à bien. C’est un travail fastidieux mais qui a du sens, car contrairement à ce que l’on croit, les archives ne sont pas le dernier maillon de la chaîne. Nous produisons tous et chaque instant, des archives, et nous devons les trier les classer, les entreposer de manière optimale à leur conservation, puis les déposer aux Archives Départementales lorsque leur DUA est échue.

On ne doit pas détruire les archives sans en demander l’autorisation aux AD.

A leur tour, les AD les répertorie et les met à disposition du public et des chercheurs. Ce n’est pas du tout anodin.

Chaque dossier d’élève est rangé dans une chemise à son nom,  les dossiers de la scolarité sont gardés 50 ans. Les fichiers de noms de Sylvie Gentili m’ont beaucoup aidée car ceux de l’époque n’avaient pas été archivés/conservés justement.

Cela m'a tout de même causé pas mal d'émotions lorsque je traitais les promos de celles et ceux dont j'avais sensiblement le même âge, à l'époque.

Un bonjour amical à celles et ceux de cette époque qui me liront…

Je suis arrivée à l’Enise en février 1983, et suis une archive vivante et par certains côtés, moi aussi la mémoire de l’ENISE, mais ceci est une autre histoire…

de 1977 à 1996, où j'ai commencé en 1983 avec Françoise Dupré, la bibliothèque était plutôt rustique, nous avons aménagé en 1996 dans un bâtiment rond, peu adapté à l’implantation d’étagères mais si propice à l'étude avec cette vue sur le Pilat qui élargit le regard.

Une architecture poétique avait dit une étudiante.

En avril 2019, sous l’impulsion de notre directeur François-Marie Larrouturou, l'Enise, inscrite dans une démarche de "développement durable" a souhaité donner un signe fort de cette engagement, en donnant à la bibliothèque le nom de "Bibliothèque Wangari Maathai". "Celle qui plantait des arbres", Kenyane Prix Nobel de la paix en 2004, décédée en 2011, éco-féministe, laisse en héritage le Green Belt Movement,  http://www.greenbeltmovement.org/ qu'elle avait créé en 1977. Lors de cette cérémonie du 4 avril un pommier, symbole de l'arbre de la connaissance, planté par les soins délicats de Cyprien Outters du Club Développement durable, ainsi que par Madame l'Ambassadrice du Kenya en France, et Eric Piolle, maire de Grenoble. Il a donné ses premières pommes cet automne, bravant la sècheresse

La bibliothèque de l'Enise a intégré le réseau des Bibliothèques de Saint-Etienne dès sa création. Depuis 30 ans, "BriSE"  réseau pionnier en matière de mutualisation et de coopération documentaires permet à chaque usager dès lors qu’il est inscrit dans une bibliothèque de l’Enseignement supérieur ou de la Ville de circuler d’une bibliothèque à l’autre. Pour les professionnels, cette coopération est également fructueuse en termes d'échanges de pratiques et de partage des tâches.

Un premier réflexe : le catalogue en ligne de l'Enseignement supérieur : https://catalogue-brisees.univ-st-etienne.fr/accueil.html

En cette année si particulière, l'équipe de la bibliothèque fidèle au poste, s’adapte aux contraintes sanitaires et vous accueille sur rendez-vous (en écrivant à biblio@enise.fr ou en téléphonant au 04 77 43 84 76.)

Pour ma part, en télétravail la plupart du temps, les cours en visio de Recherche Documentaire n’ont pas ma préférence et la frustration est grande de ne pas connaître le visage des étudiants « primo-entrants » de 2020-2021.

Beaucoup de mon temps est également consacré à travailler avec mes collègues de la Bibliothèque Michel Serres de l’ECL https://bibli.ec-lyon.fr afin de pouvoir mutualiser au mieux nos ressources pour un service public encore plus efficace et qui privilégie l’humain.

« C’est comme avec la pomme de l’arbre de la connaissance, ce n’est pas la croquer tout seul, c’est la manger ensemble, c’est se nourrir de la différence de l’autre, de toutes les variétés de pommes, il faut juste vérifier que ce n’est pas une pomme empoisonnée, une pomme sur laquelle on se casse les dents, il faut croiser ses sources, et ne pas voler la pomme du voisin, mais lui en offrir une. »

En souhaitant vous revoir au plus vite, sains et saufs, puissiez-vous toutes et tous goûter à celles conservées en ce lieu magnifique et dans ses nombreuses ramifications et ramures.

à bientôt

Marie Pierre REDON "la" bibliothécaire de l'Enise depuis février 1983.

 

 




1 Commentaire

Erik FORESTIER (1991)
Il y a 28 jours
merci pour votre article, je suis très ému de vous re-voir en photo. J'ai peu utilisé vos services mais je suis un adepte convaincu de la nécessité d'archiver. Amicalement. Une belle et heureuse année 2021. Erik

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.