Actualités

Partager sur :
12 avril 2021
Entreprises

Beau parcours, Belle entreprise

Vue 425 fois

Après un parcours initiatique d'ingénieur salarié, Philippe BACHELET, GM 1988, est maintenant chef d'entreprise.

Une entreprise moderne qui conçoit et fabrique des moules pour les produits de préfabrication en béton.

Philippe nous relate son parcours particulièrement riche d'expériences.

CTVS est une PME de chaudronnerie, spécialisée dans la conception et la fabrication de moules de préfabrication en acier et de coffrages spéciaux pour l’industrie du BTP.

Nos produits sont destinés à la fabrication de pièces en béton, lorsque la quantité à produire, les efforts à supporter ou l’exigence du parement ne permettent pas l’utilisation d’un moule bois.

Lors de la reprise en 2008, cette PME familiale possédait un savoir-faire unique, basé sur un savoir-faire très artisanal, avec des chaudronniers qui avaient presque tous 40 ans d’expérience.

Dès la reprise, je lui ai fait franchir le pas du numérique, une conception en DAO 3D, permettant l’accès rapide et facile à la découpe Laser.

Cette démarche a également permis d’améliorer le niveau technique de nos réalisations, alors que nous devions remplacer le personnel expérimenté par des salariés plus jeunes.

Cette démarche de montée en gamme s’illustre également par l’intégration de technologies annexes, hydraulique, étuvage, vibration, automatisme, pour faire de nos moules des machines spéciales de production.

Dès 2010, j’ai initié une démarche export, qui porte aujourd’hui ses fruits, puisque nous réalisons environ les 2/3 de notre CA à l’export, notamment en zone germanophone.

 

Après l'obtention de mon diplôme en 1989, je suis parti pour un stage de 10 mois en Allemagne, chez Rhône-Poulenc Fibres, où je suis finalement resté 4 ans. La maîtrise de l’allemand et la connaissance des process continus ont guidé mon parcours, dans sa partie salarié.

En 2005, à la suite d’une réorganisation et la perte de mon emploi, j’ai effectué 3 missions longues de Management de transition, dont une en Allemagne et une en chaudronnerie. Cette expérience a confirmé le souhait que j’avais d’être indépendant, de ne plus dépendre d’actionnaires.

La perte subie de mon emploi en 2005, alors que j’avais coché toutes les cases techniques et managériales m’ont amené à avoir une réflexion sur le sens de mon travail, et m’a amené à l’idée que je souhaitais avoir mon avenir entre mes mains et ne plus dépendre des autres.

Je me suis inscrit dans un cabinet d’accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise dont la méthode permettait d’approcher des « cibles ». Pour la partie financière, le réseau Entreprendre m’a apporté un prêt d’honneur. L’accompagnateur qui nous suivait m’a apporté environ 15% du capital, en faisant office de « Business Angel ». Mes proches m’ont également apporté une aide financière en entrant au capital lors des augmentations faites en 2012 et 2015.

Depuis 2008, je suis à la tête de CTVS, une entreprise de mécanique qui travaille pour le BTP, je suis donc un GM au service des GC.

Je poursuis l’évolution de CTVS pour qu’un jour je puisse transmettre le flambeau à quelqu’un puisque aucune de mes 3 filles ne souhaite s’investir dans l’entreprise.

Venant d’un Bac F1, j’en ai beaucoup bavé dans les matières scientifiques et j’ai failli sortir sans diplôme. L’Ecole me laisse plus un souvenir de difficultés que de joies et j’en rêve encore parfois la nuit. Certains professeurs étaient extra, Germaine, Popeye, Collardelle, Milou. Certains ont été plus agréables à oublier…

Parmi les copains de promo, j’ai toujours gardé des contacts avec certains, avec qui je suis resté très ami. Je jouais au Rugby à l’Ecole et j’en garde de très bons souvenirs.

L'ENISE m'a apporté Rigueur, ténacité et ouverture sur le monde industriel. Mon stage en Angleterre m’a permis de voir une entreprise avec une autre culture.

Finalement, on n’utilise plus grand chose de ce qu’on a appris, c’est surtout la méthode qui compte.

Le site Internet de mon entreprise  https://ctvs.eu/ qui complétera la découverte de mes activités

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.